La famille Droin est parmi les plus anciennes de Chablis. Ses membres y exploitent la vigne depuis près de cinq siècles.

 

Depuis 1620, quatorze générations de vignerons se transmettent leur savoir-faire de père en fils.

Mais, sous le règne de François Ier, en 1547, un certain Jehan Droin cultivait déjà un arpent de vigne "au clos", vigne appartenant à la Maladrerie Saint Sébastien qui fut par la suite rattachée à Hôtel Dieu.

 
bail signé en 1547 par Jehan Droin



En 1698, Jean Droin est vigneron, brandevinier et aussi maître tonnelier.

Si aujourd'hui Jean-Paul et Benoît sont les seuls porteurs du nom à exploiter la vigne, au XVIIIème siècle, elle faisait vivre une dizaine de familles issues d'un ancêtre commun.

En 1791, Jean-Boniface Droin se porte acquéreur de quelques parcelles de vignes à la vente des biens nationaux.

 

Le 6 mai 1866, l’empereur Napoléon III est de passage à Auxerre. Edme Jean Baptiste Droin lui offre des bouteilles de son vin. En remerciement, l’empereur lui remet un taste-vin en argent gravé aux armes de l’Empire. Cet objet se transmet de génération en génération à l’aîné des vignerons de la famille.
    le taste-vin offert par Napoléon III


Louis Droin ( 1876 - 1943)    
Le 19 juin 1923, Louis Droin, l'arrière grand-père de Jean-Paul, est élu Président de l'Union des Propriétaires Vignerons de Chablis, dont le but est d'empêcher la fraude et de certifier l'origine des vins.


    
Cette union deviendra par la suite le Syndicat de Défense de l’Appellation Chablis, dont Jean-Paul est actuellement l’un des vice-présidents.




En 1950, Marcel Droin, l'arrière grand-père de Benoît, est à l'origine de la Fête des Vins de Chablis.
Il est l'un des membres fondateurs de la Confrérie des Piliers Chablisiens. Il sera également membre du comité régional de l'I.N.A.O.
    



En 1965, Jean-Paul rejoint le domaine familial et apprend " sur le tas " son métier de vigneron avec son père Paul, et son grand-père Marcel.


 
vendanges dans les Clos en 1954         les premières vendanges de Jean-Paul



En 1983, il reprend l'exploitation familiale avec Catherine, son épouse, qui abandonne son métier pour s'occuper de la gestion de l'entreprise et de la commercialisation des vins.



En 1999, Benoît, leur fils cadet, représentant la quatorzième génération connue, est arrivé au domaine après cinq années d'études viticoles à Beaune et un Diplôme National d'Œnologue à l'Université de Dijon. Il devient responsable des vinifications dans le nouveau chai construit cette même année au pied des Grands Crus.


Jean Paul & Benoît Droin

 

Le 1er novembre 2002 est créée la SCEV Jean-Paul & Benoît Droin. Le domaine s'agrandit de 4,30 hectares en Chablis, Premier Cru Montmains et Grand Cru Les Clos, grâce au bail consenti à Benoît par notre cousine Christiane Droin-Lucas, maintenant en retraite.
Catherine devient la gérante du domaine, secondée par Marie, la femme de Benoît, et par Martine, secrétaire au domaine depuis 1994.

Le domaine compte actuellement plus de 25 hectares répartis sur les quatre appellations de la façon suivante :

Petit Chablis  1,30 ha
Chablis  9 ha
Premiers Crus (8 climats)          11 ha
Grands Crus (5 climats)  4,14 ha

Il est constitué pour une grande part de parcelles de vignes acquises au cours des siècles passés par treize générations de vignerons n'ayant jamais quitté leur sol natal. C'est ce qui explique son morcellement si typiquement bourguignon.



Quelques autres dates:

1900 : replantation du vignoble suite aux dégâts du phylloxéra
1945 : achat du premier pressoir horizontal électrique (qui n'a servi qu'en 1946, les vignes étant toutes gelées)
1947 : replantation de la vigne de Grenouille
1956 : achat du premier tracteur enjambeur
1960 : enfin les vignes sont protégées contre les gelées de printemps
1983 : quantité et qualité. A Chablis, c'est possible !
1984 : achat des vieilles caves de la Providence
1986 : premières vinifications en fûts neufs
1987 : construction de caves au centre ville de Chablis
1999 : construction du nouveau chai, investissement dans le transport des raisins et achat de pressoirs pneumatiques
2002 : en février, arrivée de David, notre chef de culture.
2003 : signature d'un bail pour l'exploitation d'une vigne en 1er Cru Mont de Milieu.